lundi 11 mars 2013

La question de la pilule ...

... Et ce n'est pas un article que pour les filles, si messieurs vous pouviez réagir pour une fois !!!

La pilule contraceptive, véritable révolution pour les dernières générations est de plus en plus remise en questions. 
Scandales médicaux, hormones à foison, oubli de comprimés, on en a un peu marre ...

Chez BCB on en parle ! 

Dans mon entourage le phénomène est apparu il y a quelques années. C'est ma meilleure amie qui a commencé à m'en parler. Je ne m'étais jamais vraiment posé la question étant donné que j'ai commencé à prendre ce truc il y a déjà plusieurs années quand même. Ses arguments : beaucoup d'hormone, processus chimique donc pas naturel, déconseillé étant fumeuse, libido en berne, etc. 

Bref, le débat est lancé. 
Ma meilleure amie l'arrête et se fait poser un stérilet en cuivre, sans hormone donc. J'en parle à ma gygy "ah non vous n'avez pas eu d'enfant encore". Argument à la noix mais je ne peux pas l'obliger.
Je garde donc ma bonne vieille pilule jusqu'à ce que je l’arrête pour notre projet bébé. 
Et là, oh miracle ! Libido en (très, très) forte hausse et la sensation nouvelle de sentir enfin son corps. Par exemple, le mal de ventre du milieu de cycle : normal j'ovule ! Le mal au ventre des règles aussi mais une sensation de mieux-être dans mon corps. Plus de comprimé à prendre non plus.
L'expérience n'a pas duré longtemps pour moi étant donné que je suis tombée enceinte très rapidement mais les deux mois de non pilule ont été une révélation, je ne la prendrais plus. Une fois que baby sera là, c'est stérilet.

Pourquoi un tel article ?
Hier, j'étais avec deux amies d'enfance, qui me disent les deux, "j'ai arrêté la pilule", CHIC encore des bébés ! Non non, pas de projet bébé, juste ras le bol aussi de la pilule et de toutes ces hormones.

On en reparle de nouveau, les mêmes arguments que ceux de ma meilleure amie...

Allez voir ce site qui explique tout bien (oui vous aussi vous étiez trop gênée d'écouter le cours de SVT en 3ème qui expliquait tout ça :-) : choisir sa contraception
Clairement, le choix du stérilet semble évident, la cape cervicale merci du cadeau ! 

Je vous mets le tableau récap du site en dessous.

Et vous, vous en pensez quoi ?



illustrations : Pénéloppe Bagieu pour www.choisirsacontraception.fr

2 commentaires:

  1. Article très intéressant visiblement dans l’air du temps…
    Je voulais juste rajouter quelques petites choses (si je peux me permettre Mme BCB)

    Si les certains gynécos ne souhaite pas poser de stérilets aux femmes n’ayant pas eu d’enfant c’est à cause de l’hypothétique risque de stérilité.
    En effet, le stérilet est un corps étranger dans le corps, il y a donc des risques d’infection à la pose et à la dépose et le reste du temps aussi. Mais mon gynéco me disait que ces risques étaient infimes, d’autant plus lorsque l’on a une « sexualité classique », une bonne
    Hygiène et surtout que l’on est à l’écoute de son corps, prête à consulter au premier signe suspect.
    Je pense aussi important de préciser que le stérilet ou l’absence de contraceptif hormonal est aussi plus contraignant : flux menstruel plus important, plus long et plus douloureux , seins plus sensibles pendant certaines périodes, si les cycles ne sont pas réguliers il est impossible de prévoir… Et puis, pour celles qui ont été sous pilule pendant leur adolescence peuvent avoir la joie immense d’accueillir de nombreux boutons d’acné.
    Pourtant et malgré ces inconvénients, pour rien au monde je reviendrai à une contraception hormonale. Sentir son corps, comme le dis Aurélie est quelque chose d’important…

    alexia

    RépondreSupprimer
  2. Ah les pilules! Gros débat en ce moment.
    Outre ce risque d'avc qui est bien établi, il a y ce risque cancérigène dont on parle de plus en plus aussi.
    En 2001, le Pr Henri Joyeux, publiait « Femmes, si vous saviez ! », il y explique les effets cancérigènes et thrombo-emboliques. Plusieurs autres spécialistes du domaine commencent à soulever le problème. Un article intéressant ici : http://www.alternativesante.fr/la-pilule-est-cancerigene/#comment-3233

    Pour ma part, je les déconseille fortement. Ces contraceptifs provoquent un dérèglement du fonctionnement normale de l'organisme, et bouleversent l’équilibre naturel. En plus ce sont pas les seuls moyens contraceptifs.

    RépondreSupprimer