jeudi 19 février 2015

Comment faire son arbre généalogique ? Episode 4

Nous terminons notre série de l'arbre généalogique ...

Voici quelques conseils, en vrac pour vous aider.

Depuis que je cherche sur le site des archives départementales, j’enregistre systématiquement les actes pour garder une trace et pouvoir les consulter sans refaire toute la démarche. c'est bien pratique !

Attention sur les sites associatifs ou type geneanet à la fiabilité des informations. Non pas que ce soit conscient de mettre des informations erronées mais l’erreur est humaine, sauf qu’une lettre qui change dans un nom de famille peut vous faire partir sur de fausses pistes. 

A la révolution française, a été mis en place le calendrier républicain, c'est-à-dire que de 1792 à 1806, tout change, les jours, mois et années. Par exemple, Jeanne Devidal est née le 30 Vendémiaire de l’An XI ??? Cette date est le 22 octobre 1802. Tapez simplement votre date républicaine sur Google et vous trouverez sans problème la correspondance.
Les communes ont également changé de nom, toutes celles notamment commençant par Saint. Saint-Martin de Fugères devint Martin de Fugères.

Dès que l’on arrive dans les années 1750, l’écriture est souvent très difficile à déchiffrer. Ce que je fais, je réécris l’acte à la main et j’essaie de déchiffrer avec mon écriture.
Avant les années 1700, les actes de naissance, mariage et décès ne sont pas tenus par l'Etat comme aujourd'hui mais par la paroisse.

Allez plus loin
Beaucoup d'autres documents sont disponibles dans les archives.

Notamment les cadastres qui vous permettent de savoir où exactement habitaient vos ancêtres. 


Vous pouvez aussi consulter les recensements de vos villes, villages. Et ainsi remarquer que très souvent, trois générations vivaient ensemble.

Et pour finir et où je passe également des heures, les registres de guerre et ainsi lever le voile sur la participation de vos pépés pendants les guerres.
Nos aïeuls appartenaient à des classes. Prenez sa date de naissance et ajouter 20 ans. Jean est né en 1898, il fait partie de la classe 1918. Ensuite il avait un numéro que vous trouverez sur les tables matricules et ensuite avec le matricule vous trouverez son registre, ou est inscrit (en plus de sa taille et de la couleur de ses yeux), des renseignements sur son service militaire et sur sa participation ou non aux guerres.

J'espère que toutes ces informations vous aideront, n'hésitez pas à me posez des questions, je serais ravie de vous aider.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire