jeudi 17 novembre 2011

Lyon, ville Lumière


Ok, nous à Lyon, nous n'avons ni la Tour Eiffel, ni Notre Dame de la Garde, ni les arènes de Nîmes, les châteaux de la Loire, les marchés de Noël de Strasbourg et j’en passe.

Oui, mais nous, nous avons : Le 8 décembre, la fête des Lumières.

Il y a quelque temps, je vous avais mis le lien du teaser sur Facebook que je trouve vraiment splendide (comment qu'est que j'apprend vous n'avez pas liker la page Facebook?!?) ! Chapeau bas à la Ville de Lyon qui a su mettre en valeur cet évènement.

Oui mais alors le 8 décembre c'est quoi ?
Ce que me disait ma maman, ce que l'on allume des petites bougies, des lumignons, pour remercier la Sainte-Vierge d'avoir débarrassé la ville de la peste.




Après vérification c'est un peu plus compliqué que cela. 
Je vous explique : 
La ville de Lyon vénère la vierge Marie depuis le Moyen Âge et s'est mise sous sa protection en 1643, année où le sud de la France était touché par la peste : les échevins de Lyon, le prévôt des marchands et les notables firent alors vœu de rendre hommage chaque année à la Vierge si l'épidémie de peste cessait.
Depuis, un cortège solennel municipal se rend à la basilique Notre-Dame de Fourvière depuis la Cathédrale Saint-Jean chaque 8 septembre (et non le 8 décembre), jour de consécration de la ville à la Vierge, le jour de la fête de sa Nativité, pour lui offrir cierges et écus d'or : il s'agit du vœu des Échevins
En 1852, on achevait à Lyon la reconstruction du clocher de la vieille chapelle de Fourvière. Au sommet de l’édifice, devait être placé une statue de la Vierge Marie en bronze doré. Elle devait être inaugurée le 8 septembre, mais une inondation dans l’atelier du fondeur retarda la cérémonie au 8 décembre, fête de l'immaculée conception. Ce fameux 8 décembre 1852, des feux d'artifices devait être tiré depuis la cathédrale de Fourvière mais il plu. La pluie passée, les fenêtres des Lyonnais se recouvrirent de lumignons. Le feu d'artifice n'a pas eu lieu mais la ville toute entière s'éclaira.

Du coup, les deux évènements se sont un peu télescopés.
Le 8 décembre pour les chrétiens ont fête la vierge, voila, hop.
 
Et même si je ne suis pas chrétienne, j'aime bien cette fête.
A la nuit tombée, les fenêtres, balcons s'illuminent, c'est un spectacle fascinant.

Depuis les années 90, la Ville organise des évènements pour accompagner cette croyance.
C'est ainsi que la Fête des Lumières et devenu un évènement très touristique.

Cette année, les festivités ont lieu du 8 au 11 décembre.
Je vous déconseille d'y aller le samedi, c'est bondé. Si vous en avez la possibilité, allez-y en fin de journée, à la tombée de la nuit, il y a beaucoup moins de monde. 
Et faite la visite à pied, les transports en commun sont pleins à craquer.
L'essentiel se trouve dans le centre, Hôtel de Ville, Cordeliers, Bellecour, Saint-Jean, la Croix-Rousse et pour ceux qui veulent grimper : à Fourvière.

Retrouvez toutes les infos pour le programme sur le site dédié en cliquant sur la bannière en haut à droite du site ;-)

Toutes les photos, hormis la première sont un aperçu de l'édition 2011.


3 commentaires:

  1. Pacman, des chevaux. ça doit être beau à voir quand même :)

    RépondreSupprimer
  2. La vraie lyonnaise qui laisse parler son coeur.
    Religieuse à la base, cette fête est devenue culturelle. Vivement le 8 !

    RépondreSupprimer
  3. Alors, c'était comment cette année ? L'an passé j'avais été un peu déçu... Ah ça me manque tout ça...

    RépondreSupprimer