lundi 5 décembre 2011

Voyage 2008 : Rome - La ville éternelle

Aujourd’hui, retour sur l’un de mes plus beaux voyages, pas le plus long, pas le plus cher, pas le plus loin mais vraiment un coup de cœur : la capitale de l’Italie, Rome.



Nous sommes partis en juin 2008 pour 5 jours.

Compagnie : Easy Jet (aller retour pour 75€ ça vaut vraiment le coup).



En arrivant à l’aéroport, hop petite navette que emmène à la gare de Termini au centre de Rome. De là nous sommes jusqu’à l’hôtel. Premier drame, oui parce qu’il en faut en voyage sinon c’est pas rigolo, hôtel inondé. Ok, parfait, on fait quoi ? Super gestion de crise des italiens (à l’image de Silvio), on nous envoie dans un autre hôtel. Là, on commence un peu à flipper, on aurait pu se retrouver dans un vieux trou à rat, mais … keneni ! Nous avons été surclassé dans un autre hôtel tout mignon (à la déco quelque peu kitchouille) à proximité d’une station de métro dans un joli quartier (le lien de l’hôtel, ici) 
Le voyage commence bien !



Nous sommes ensuite parti à la découverte de cette superbe ville.Par quoi je commence ?

Le premier jour, nous avons marché comme des dératés (on s’est calmé les jours suivants ;-), on allant de la Piazza Del Populo, la Piazza di Spagnia, la piazza Navona en passant par la Fontaine de Trevi où la « tradition » veut que l’on jette une pièce en arrière en faisant un vœux (croyez moi, l’Etat doit se faire plus d’argent qu’avec les impôts !). Nous nous sommes baladés ensuite vers le Capitole et ses trois palais.



Le deuxième jour direction le Vatican. Et là, bim, deuxième drame. J’ai nommé Monsieur Bush (oui vous savez l’ancien président des États-Unis) en visite officielle. Nous avons cru que la guerre avait été déclarée : des hélicoptères, des militaires et des policiers de partout. Bien entendu, impossible d’accéder au Vatican, Merci monsieur le président !

Pas grave, ce n’est pas comme si il n’y avait rien à faire d’autre !

Direction le Colisée. OMG !!!! (Oh my god ;-)

Je suis complètement fan. C’est un monument immense, exceptionnel. Vous avez vu Gladiator ? Et bien, pareil ! C’est très impressionnant de rentrer à l’intérieur d’une telle construction. Rien de beau, mais la grandeur en fait un lieu magique.

En sortant du Colisée, le mieux et d’accéder au forum romain. Ce lieu était le cœur de Rome à l’époque antique, on y découvre : l'arc de Septime Sévère, le temple de Saturne, la maison des Vestales, le temple d'Antonin et Faustine, l'arc de Titus et j’en passe.

On ne faiblit pas, direction les thermes de Caracalla en passant par le Circus Maximus, dont il ne reste pas grand chose. Mais en passant à côte, on se rend facilement compte ici encore de la grandeur de cette civilisation, dans tous les sens du terme !



Le troisième jour, nous retentons le Vatican. C’est Ok, la voie est libre !

Même si vous n’êtes pas croyant, le Vatican est vraiment un endroit à voir. La basilique et la place Saint-Pierre sont très impressionnantes … Découvrez aussi la chapelle Sixtine qui juste de par son nom est incontournable. Par contre avant, vous êtes « obligés » de passer par les musées du Vatican (entrée pour la bagatelle de 16€).

Ensuite, le château Saint Ange tout aussi beau et imposant.



Le quatrième jour a été (encore ?!?) épique.

Un conseil, ne tentez pas d’aller aux magasins d’usine en bus, ou bien louez une voiture. Oui nous les avions vu au loin en prenant la navette de l’aéroport. Puis à l’hôtel, nous voyons qu’il y a les marques comme Prada et Gucci, mais mauvaise idée... Pour la faire courte nous avons pris un bus pourri dans un quartier pourri de Rome, tout ça pour que le chauffeur nous pose sur l’autoroute. Nous sommes rentrés avec un bus tombé du ciel (je me voyais déjà appeler mon père pour qu’il vienne nous chercher), mais qui était un peu le bus de Guantanamo … Bref. Nous sommes retournés flâner tranquillement dans Rome …



Le cinquième jour, retour près de la piazza Navone, c’est un joli quartier d’artiste peintre. Nous avons bu des cafés en terrasse avant de rentrer en France …




Ce qui m’a le plus touché c’est indéniablement l’ambiance, la Dolce Vita … De petites rues animées, des fontaines partout, le bruit de l’eau, le soleil, parfait ! Et le pompon, ce sont les monuments anciens qui sont clairsemés dans toute la ville. Vous marchez, et la hop, la fontaine de Trevi !

C’est bien la seule ville, la seule capitale dans laquelle je pourrais vivre au jour d’aujourd’hui.

1 commentaire: